Nous avons tous besoin d’avoir la paix d’esprit, mais ce n’est pas toujours le cas. Croyez-le ou non, j’ai planifié mes sujets de textes du mois pour toute l’année en décembre passé! Et je m’étais dit qu’en mai, pour faire suite aux autres mois, ce serait la paix d’esprit. Pour ceux qui me connaissent et savent d’où je viens, vous savez que les 3 dernières années n’ont pas été faciles. J’ai dû quitter à contrecoeur l’entreprise fondée par mes parents, mais vendue à des investisseurs qui ne connaissaient rien à l’entretien ménager. J’ai toujours considéré cette entreprise comme la mienne depuis des années. Cela m’a beaucoup peiné et j’ai eu de la difficulté à accepter tout ce qui s’est passé les 3 dernières années, n’étant pas d’accord avec la plupart des décisions majeures qui furent prises.

Lorsque je suis partie en maladie, le 9 mai 2017, 2 semaines plus tard, ils ont stoppé mes paiements ne respectant pas mon contrat de travail. J’ai aussi subi du harcèlement durant toute cette période. Un jour, je me suis aperçu que mon état physique empirait et j’ai donc mis la cause dans les mains dune avocate. 

Certains employés, fournisseurs, clients ont réussis à me joindre et m’ont exprimé le fait que l’entreprise n’était plus comme lorsque j’y étais. J’ai encore eu le coeur brisé en 4, ayant été mise au courant des mauvaises décisions qui continuaient d’être prises. J’ai eu honte! Mais toutes ces mauvaises nouvelles m’ont aidé à tourner la page. Il y a une semaine, l’histoire s’est terminée dans une entente hors cours. J’ai au moins pu récupérer une partie de ce qu’ils me devaient en argent. C’est loin d’être parfait comme entente. Mais depuis le 24 avril, lendemain de cette rencontre hors cours, je peux enfin passer à autre chose réellement! 

Tout cela pour dire qu’aujourd’hui, je vais bien! J’ai la chance d’avoir mis sur pied une entreprise qui me ressemble totalement. J’ai pu me gâter en prenant mes propres décisions! Pour le moment, la plupart s’avèrent avoir été de bonnes décisions à l’exception de mon site internet. Je ne me faisais pas confiance alors j’ai mis ce mandat dans les mains d’une entreprise sans comprendre vraiment comment tout cela fonctionnait. Et bien, 8 mois plus tard, j’ai refait mon site internet moi-même avec quelqu’un qui m’a aidé du côté technique. Et j’en suis maintenant totalement satisfaite. J’ai dû par contre suivre plusieurs formations en médias sociaux et site internet. Je vous jure, j’étais un véritable dinosaure concernant ces sujets. Je m’en faisais l’idée d’une grosse bibitte inutile et laide! Hahaha!!! Tellement peu confiance en moi, que je ne pensais pas être à la hauteur pour suivre les cours! 

J’ai pris du gallon depuis que j’étais dinosaure. J’ai pris confiance en moi en étant responsable à 100% de mon entreprise et de tout ce qui doit être fait pour qu’elle fonctionne. Et durant ce temps, j’ai aussi repris ma santé au fil du temps. J’ai été très chanceuse aussi en ayant eu des clients respectueux et convivial. C’est en plein ce dont j’avais besoin pour me reprendre. 

Je vous raconte tout cela, car je sais que je ne suis pas la seule à avoir vécu de mauvais moments comme cela. Je vois bien des gens rester dans leur emploi des années durant malgré le fait qu’ils ne sont plus heureux à cet emploi. Pourquoi? Pour plein de raisons telles que:

  • Le salaire est bon
  • J’ai peur de l’inconnu
  • Je suis « OUT », du genre dépassé, passé date!
  • Personne ne m’engagera, je suis dans la même entreprise depuis si longtemps
  • Bof, tant qu’à devoir travailler, aussi bien continuer dans la même entreprise
  • Je ne perdrai pas mon ancienneté
  • J’ai peur, tout court!
  • Etc

Comme vous voyez, il y a plein de raison pour ne pas passer à l’action. La vérité, c’est que la peur du changement, de l’inconnu nous fige, même si nous sommes malheureux. Malgré le fait que nous ayons toutes les bonnes raisons du monde de passer à l’action, rien ne se passe, jusqu’au jour où l’inacceptable arrive et nous donne le courage de dire « C’est assez ». Aussi, dans toute situation, il y a du bon quand même. Pour ma part, j’aimais mes clients, employés et fournisseurs. De plus, j’étais au summum de ma carrière, tout était rendu facile. Et bien sûr, c’était l’entreprise créée par mes parents. J’avais l’impression de les trahir si je partais. Néanmoins, les trois dernières années, je n’ai fait que travailler, je n’avais plus de vie. Je ne faisais qu’un avec cette entreprise. Il n’y avait plus rien d’autre! 

Lorsque j’ai dû quitter, je me suis posé la question de ce que je pourrais faire de ma vie maintenant. Il était hors de question de lancer une autre entreprise d’entretien ménager. J’avais été au bout de ce dont j’avais envie. Et mon « bébé » avait été Lyna, il n’y en aurait pas d’autres! Alors que faire?! Imaginez-vous que j’ai passé par toutes ces idées:  ouvrir une entreprise de repas préparés, un salon d’esthétique, être enquêtrice à l’ACIA ou MAPAQ, entraîneuse de course. 

Et un jour, une personne m’a dit: Si tu choisis quelque chose que tu connais, il est impossible de te planter! Travailler pour une autre entreprise d’entretien ménager? Hors de question! Mais j’aimais enseigner, donner de la consultation sur des problèmes d’entretien, chercher une solution si elle ne me venait pas tout de suite à l’esprit. Faire des tests pour s’assurer que le problème serait résolu. Tout cela a toujours été un petit plaisir pour moi! Alors, après quelques semaines de germination, ce fut cela: une entreprise de consultation et formation spécialisée en entretien ménager. Les 6 premiers mois furent holé holé! Mais je peux dire que les choses vont nettement mieux. Je trippe dans mon entreprise. Je rencontre tout plein de personnes, plus différentes les unes que les autres et de tous les milieux. J’ai écouté ma clientèle, je me suis ajusté et j’ai même bonifié de beaucoup mon offre de services. J’ai étudié et je me suis découvert de nouvelles passions. Je compte plusieurs demandes de m’associer avec un ou l’autre. Mais la vérité, c’est que j’ai découvert mon plein confort dans cette entreprise. J’ai à nouveau envie de vivre pleinement, de faire plaisir à ma clientèle et à mes employés (que je n’ai pas encore, mais ça viendra!!). J’ai de nouveau le plaisir d’apprendre, d’explorer!

Sachant tout cela, on pourrait dire que j’aurai donc dû faire cela avant. A vrai dire, non! Tout a suivi un processus, un cheminement que j’ai dû faire et vivre. Si je n’étais pas tombé malade et subis tout ce harcèlement, jamais je ne serai parti.

Tout vient à point

J’ai donc écrit ce message dans un but de redonner espoir à quelqu’un vivant quelque chose de difficile. Le burn-out, la dépression est un mal nécessaire! Cela nous aide à passer à autre chose. A sortir d’une situation devenue invivable. On s’entend que ce n’est pas agréable. Néanmoins, cela vaut la peine de passer au travers. On ne sait pas quand on en sortira tellement le nuage est foncé. J’ai réalisé dans les 2-3 derniers mois que ça allait mieux à travers des événements que je n’aurais jamais pu passer au travers quelques semaines ou mois auparavant. Finalement, je remercie la vie de m’avoir aidé à vivre tout cela. Le burn-out, la dépression, c’est le chemin vers la paix d’esprit!

Alors, ce mois-ci, je vous lance le défi d’accepter tout ce qui se présentera sur votre route 

Lydia xxx

Voici un lien vers un atelier pour découvrir l’entreprise de rêve qui vous ira comme un gant

Pour relire l’ensemble des défis déjà publié:

Qui suis-je

Mon nom est Lydia Frascarelli, formatrice et consultante entretien ménager – Salubrité au sein de mon entreprise:  CF Salubrité Inc. Après 32 ans à la tête d’une entreprise d’entretien ménager d’une centaine d’employés, j’offre maintenant des services de consultations et de formations, spécialisés en entretien ménager et salubrité alimentaire. J’ai aussi le plaisir d’accompagner des entrepreneurs dans leur entreprise ou des gestionnaires d’édifices tout comme des chefs de l’entretien ménager. J’adore mon métier et j’ai un grand plaisir à voir ces gestionnaires oser créer.

Vous avez un problème dans un de vos édifices ou avec des employés et vous ne trouvez pas la solution? Vous aimeriez améliorer la qualité de la salubrité de votre édifice? Contactez-moi par téléphone: 514-795-5962 ou par courriel. Il me fera plaisir de répondre à vos besoins. 

 

© CF Salubrité 2019