Choix d'un fournisseur

Un fournisseur ou un autre, ce n’est pas équivalent. La semaine passée, il m’est arrivé un désagréable moment avec un fournisseur. L’événement m’a complètement chamboulé plus que je ne l’aurai voulu. Alors, je me suis demandé ce qui s’était passé pour que ça tourne au vinaigre comme cela. J’ai envie de vous partager ces quelques réflexions.

Le choix d’un fournisseur

En 2019, le prix n’est pas le seul moteur de la vente, loin de là. Le client a tellement de choix entre plusieurs fournisseurs offrant le même service, qu’il a le loisir de choisir SON fournisseur. Alors, désolé, mais si vous vous attendez à remporter une vente juste parce que vous êtes moins cher, vous risquez d’être déçu quelques fois. Un des critères importants pour moi est le degré de confiance que le fournisseur m’inspire. Les marketeurs diraient que cela peut dépendre de plusieurs facteurs. Mais je dirai principalement qu’il doit y avoir eu une connexion entre le vendeur et le client. Et cela ne se crée pas en faisant de beaux yeux!

Savoir de quoi on parle

Je suis totalement conquise lorsque je sens que le vendeur sait de quoi il me parle. Qu’il aime son produit ou service, qu’il y croit lui-même. Cela ne se mime pas, ça se sent à travers ses tripes comme on dit. Si je sens moindrement que le vendeur ne me dit que des phrases apprises par coeur, il perdra sincèrement mon attention. Cela m’est d’ailleurs arrivé dernièrement avec un vendeur automobile. Il avait pourtant des années d’expérience. En allant visiter un autre concessionnaire, je rencontre alors un autre vendeur. J’ai su par la suite qu’il n’était là que depuis 1 mois. Il était évident qu’il connaissait son produit. Il a répondu patiemment à mes questions et j’avais vraiment l’impression qu’il comprenait mes besoins. Je me suis senti en confiance totalement. Et j’ai acheté mon véhicule de ce vendeur. Il a fait parti de mon expérience-client et cela fut très positif.

A-t-il un bon produit / service efficace? Solide, bonne réputation et qui répond vraiment à mon besoin? Bien sûr, le vendeur aura pris le temps de bien comprendre mes besoins avant de me lancer n’importe quoi. Dans mes premières années, un vendeur émérite m’avait dit qu’à un certain moment, il faut se taire et écouter, vraiment. Et c’est vrai, ça fonctionne. Puisqu’après, on peut véritablement répondre aux besoins du client sans parler pour ne rien dire.

Jusque-là, on est en très bonne route pour faire une belle vente, dont les deux parties seront contents.

La facturation, la livraison, le service à la clientèle font partie de la vente

Ce n’est pas parce qu’un client est enchanté à ce moment-ci que la vente est acquise. Tous les services qui entourent la vente font partie de cette dernière. Lors d’une vente, assurez-vous que le client reste satisfait de faire affaire avec vous. Car il pourrait bien arrêter le processus de vente pour se tourner vers un autre fournisseur. Et c’est en plein ce qui m’est arrivé la semaine passée. Mon vendeur était assuré de faire sa vente, vraiment. Mais la livraison n’a pas eu lieu et au lieu de s’excuser ou de convenir d’un nouvel horaire ou essai, j’ai senti qu’on s’en foutait carrément. Alors, j’ai stoppé complètement la vente. Je n’étais tout simplement pas à l’aise de donner des milliers de dollars à un fournisseur qui me prenait pour acquise et ne me respectait pas. Pas fine la madame? Peut-être. Cependant, je préfère encourager un fournisseur avec lequel il y aura respect, collaboration, confiance et connexion.

Ne prenez jamais un client pour acquis.

J’ai comme principe que mes fournisseurs sont mes partenaires et vice-versa. Lorsque j’adopte un fournisseur, je prends le temps de le choisir. J’examine attentivement s’il répond à mes critères. Après, un lien de confiance, une connexion se fait et nous apprenons à nous connaître. Nous tirons parti tous les deux de ce nouveau lien. Il m’est très souvent arrivé de recommander mes fournisseurs à des clients, sans rien attendre en retour. C’est cela pour moi, être en affaires: collaborer.

Vous avez perdu un client?

Ce n’est pas drôle perdre un client. Prenez le temps d’absorber le choc, et examinez-vous vraiment. Si ce client n’a pas été satisfait, il y en a sûrement d’autres qui éprouvent la même insatisfaction. N’attendez pas une hémorragie. Soyez proactif. Voici un article que j’ai écrit il y a plus d’un an:  L’art de perdre sa clientèle. J’étais bien inspiré cette journée-là, hahaha! Mais je suis encore 100% d’accord avec ce que j’avais écrit… c’est bon signe! 🙂

Évaluer les fournisseurs annuellement

Si vous désirez établir de bonnes relations, faire connaître vos besoins, rien de mieux qu’une bonne discussion. Voici d’ailleurs un article au sujet de l’Évaluation des fournisseurs. C’est un article important qui je crois peut aider à structurer les achats. Le choix d’un fournisseur est processus rigoureux. Et la vente peut échouer en cours de route. Alors, ne prenez jamais un client pour acquis, même après plusieurs années.

0
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© CF Salubrité 2019