L'entretien ménager, un métier à part entière

L’entretien ménager, un métier à part entière

Ce n’est pas parce que nous avons appris à faire le ménage avec nos parents que nous devenons des professionnels de l’entretien ménager. Oh que non, l’entretien ménager est un métier à part entière. Certains gestionnaires d’édifices ont de la difficulté à comprendre pourquoi leur édifice ne reçoit pas la qualité d’hygiène et salubrité qu’ils aimeraient. Voici donc quelques pistes de solutions.

Une formation de départ de qualité et en continu

Peu importe l’expérience de l’employé jusqu’à maintenant, il est préférable de revoir les compétences de l’employé en tout débat de mandat. En début d’emploi, il est aussi de mise de faire connaître votre propre standard. Plusieurs employés apprennent le métier »sur le tas » comme on dit.

Et comme tout autre employé, ceux de l’entretien ménager ont aussi besoin de se renouveler. Chaque année, de nouveaux produits ou méthodes de travail sont élaborés. De nouveaux équipements sont mis sur le marché en ayant amélioré l’ergonomie ou encore la façon d’exécuter une tâche.

Il est important de se renouveler chaque année en améliorant l’offre de formation. En faisant un contrôle qualité, on peut améliorer les méthodes d’entretien des employés en faisant des formations d’appoint.  En relevant les non-conformités récurrentes durant l’année, il est facile d’établir ce qui devrait faire partie d’un rappel lors de formation de groupe. Pour cela par contre, il faudra avoir un contrôle de qualité écrit et de qualité. En plus d’être noté en statistique pour voir l’évolution à court, moyen et long terme. Ces méthodes ont un effet efficace sur la qualité de l’entretien ménager.

Les bons outils et équipements de lavage

L’univers des fabricants d’outils et d’équipements d’entretien ménager se renouvelle d’année en année. L’ergonomie des équipements est étudiée et améliorée en plus de la facilité de manoeuvre, de changement de pièce. Bien sûr, nous ne changeons pas d’équipements chaque année. Cependant, lorsque l’équipement coûte cher en réparation, il est peut-être temps d’y penser.

Bien important de réévaluer quel est le meilleur équipement via le type de surface ou encore l’espace de travail qui influence le choix d’équipement. Et bien sûr, on s’assure que l’employé n’ait pas à transporter d’équipement dans les escaliers. Alors, en l’absence d’ascenseur, on devra prévoir du côté santé et sécurité de l’employé.

Aussi, le choix des accessoires est important. Ils doivent être choisis en fonction de ce que l’employé a sur sa route de travail.  Les accessoires doivent être en nombre suffisant par rapport au nombre d’employés. Il est préférable d’acheter des matériaux de qualité pour éviter les bris prématurés.

Le bon produit de lavage pour la bonne surface

Beaucoup d’évolution a eu lieu du côté des produits de lavage dans les dernières années. Les produits écologiques sont efficaces maintenant. Et il y a aussi la technologie biotechnologie qui est une belle innovation.  Nous favorisons aussi l’emploi de doseur de produits. Le sous-dosage ou surdosage peut endommager définitivement une surface. La juste dose ainsi que le bon produit pour la bonne surface sont gagnants. Mais avant toute chose, il faut faire l’évaluation des besoins.

Dans certains établissements ou organismes, les employés peuvent chacun commander les produits de leur préférence. Je ne favoriserai pas cela. Puisqu’il est préférable d’avoir la même gamme de produits dans un édifice. Les employés ayant reçu la formation sur les produits de lavage pourront donc utiliser à bon escient les produits.

L’inventaire doit aussi être surveillé puisque je vois parfois des locaux d’entretien ménager déborder de produits. Après un certain temps, le produit perd de son efficacité. On doit donc veiller à la juste quantité nécessaire.

Les bonnes méthodes de travail

Les méthodes d’entretien ménager ont beaucoup évolué ces dernières années. Cependant, il m’arrive encore de rencontrer des équipes de travail sans aucune méthode reconnue. Dernièrement, j’ai effectué un contrôle qualité dans un édifice où on se servait encore de retaille de vêtement pour faire le nettoyage.

Il y a généralement de grandes surfaces de travail à couvrir lors d’une route de travail. Mais cela est en fonction de méthodes de travail ainsi qu’une organisation efficace. Je vois souvent des employés revenir sur leurs pas de façon non efficace. Pourtant, cela s’apprend.

Des routes de travail équilibrées et logiques

Parfois, on ne dit à l’employé qu’il n’a qu’à couvrir telle ou telle section, sans aucune autre directive. Alors, l’employé fait ce qu’il pense être juste! Il est donc important de spécifier ce qui est à faire dans chaque pièce. Il est aussi de mise de bien réfléchir au chemin que l’employé devrait exécuter durant sa routine de travail. Certaines tâches doivent parfois être exécutées plusieurs fois par jour alors, les routes de travail doivent en tenir compte. La séparation du travail doit aussi être juste entre les employés pour ne pas créer d’injustice. Ainsi, certaines tâches peuvent ne pas être exécutées correctement dans le cas d’un employé ayant trop de travail par rapport à un autre.

Alors, comme vous voyez, il y a bien des points importants à voir pour en venir à une qualité de l’entretien ménager satisfaisante. Les gestionnaires de l’entretien ménager n’ont parfois pas la formation nécessaire pour bien évaluer tous ces points et c’est pourquoi un expert en hygiène et salubrité des édifices est parfois requis. Cet expert pourra faire une évaluation adéquate de vos besoins, faire le suivi avec les employés et le gestionnaire. Il pourra vous faire des recommandations d’amélioration. CF Salubrité se fait un plaisir d’offrir ces services et même d’en faire le suivi à travers les contrôles qualité réguliers durant l’année.

En terminant, voici un article traitant du métier de formatrice et consultante en hygiène et salubrité

© CF Salubrité 2019