Épousseter ou laver

Épousseter ou laver? Là est la question!

Qu’est-ce qui est le mieux? Épousseter ou laver? Épousseter et laver? J’ai envie de provoquer vos convictions aujourd’hui! Si vous saviez le nombre de fois où je dois rectifier la donne à ce sujet… Bref, je crois que ce sujet demande clarification.

En fait, les deux tâches sont importantes et valables. Le choix dépend de votre objectif et de votre organisation des tâches.

Voulez-vous seulement enlever la poussière ou voulez-vous enlever les bactéries et les saletés aussi?

Épousseter, ça enlève la poussière accumulée.

Laver, avec un produit chimique de lavage, ça enlève les saletés, les taches de doigts, les bactéries.

Quand doit-on épousseter ou laver?

Je suggère d’épousseter ce qui est en hauteur, à plus de 6 pieds de hauteur. Et si vous êtes dans votre maison ou bureau, un dépoussiérage par mois en hauteur serait suffisant (on ne met pas nos doigts sur le plafond après tout!). Enlevez simplement la poussière sur les luminaires, les ventilateurs, les cadres, les bordures murales, c’est assez.

La cuisine, la salle de bain au bureau et l’entrée de l’édifice devraient être lavées tous les jours puisque cela fait partie des espaces communs. Alors les bactéries de l’un et de l’autre y sont présentes (incluant celles des employés qui n’informent pas leurs collègues de travail qu’ils sont malades).

Devis d’entretien ménager

Pour l’entretien complet de l’édifice, je suggère toujours d’établir un devis d’entretien ménager de toutes les tâches qui sont à faire dans l’édifice pour l’année entière. Celui-ci devrait contenir les tâches à accomplir, la fréquence de celles-ci ainsi que les endroits à entretenir.

Feuilles de route

À partir de ce document, il sera facile d’établir les feuilles de route (par employé si vous avez plusieurs employés pour entretenir votre édifice). Les feuilles de route servent à indiquer à l’employé l’itinéraire et les tâches qu’il doit faire chaque jour. Vous pourriez même indiquer l’ordre dans lequel vous désirez que les tâches soient faites. Faites attention à l’ordre pour éviter à votre employé de revenir sur ses pas et de perdre du temps.

Comme certaines tâches seront à faire une fois par semaine et d’autres plusieurs, tentez alors d’équilibrer les journées. Néanmoins, malgré cette feuille de route, il m’apparait important de faire une formation de départ à tout nouveau employé pour s’assurer qu’il comprend bien nos instructions.

Bien sûr, si vous avez une bactérie qui persiste dans votre édifice (gastro, grippe, etc.), je vous suggère plutôt de vous concentrer sur le lavage des espaces. Un soin particulier devrait être apporté aux espaces communs, tels que la cafétéria, l’entrée, les salles de bain, les vestiaires, etc. Les espaces en hauteur m’apparaissent secondaires dans ces moments-là.

Durant cette période, je vous suggère aussi de nettoyer plus souvent les espaces high touch, c’est à dire, les endroits où la majorité des personnes mettent leurs doigts – j’y reviendrai dans un prochain article. En fait, si vous pouvez vous le permettre, je suggère un lavage high touch après toutes les pauses et les repas en temps de grippe ou de gastro par exemple.

Avec quels outils?

Je répondrai d’abord d’utiliser un tissu fait de microfibre puisque celle-ci retient mieux la poussière et a un pouvoir nettoyant plus performant. De plus, ce type de chiffon ne laisse pas de charpies.

À noter qu’il est suggéré d’utiliser différentes couleurs de chiffon. De cette manière, vous éviterez la contamination croisée. Tout le personnel d’un même édifice devrait prendre le même code de couleur.

Voici le code couleur que je vous suggère

  • Bleu :  Ameublement de bureau, salon, salle de conférence
  • Rouge :  Toilettes et urinoirs seulement
  • Jaune :  Tout ce qui est dans la salle de bain SAUF la toilette et l’urinoir
  • Vert :  Cafétéria, cuisinette et coin café

Pour l’époussetage, je bannirais les plumeaux vendus en magasin à 1 $. Ceux-ci sont bien beaux, néanmoins, ils ne font que déplacer la poussière. Favorisez la microfibre, vous serez surpris du résultat.

Pour ce qui est du lavage, il serait aussi plus approprié de prendre des chiffons de microfibre ainsi qu’un produit de lavage de base. Cela n’a pas besoin d’être un produit agressif si on parle d’un lavage régulier.

Pour savoir ce que votre charriot devrait contenir, lisez notre article de blogue à ce sujet.

Je vous laisse sur cette petite intrigue 

Quelles sont les non-conformités de nettoyage sur cette photo?

Pour faire former vos employés, contactez-nous.

Vous avez aimé cet article? Vous me feriez grand plaisir de le repartager   

Qui suis-je

Mon nom est Lydia Frascarelli, formatrice et consultante entretien ménager – Salubrité au sein de mon entreprise:  CF Salubrité Inc. Après 32 ans à la tête d’une entreprise d’entretien ménager d’une centaine d’employés, j’offre maintenant des services de consultations et de formations, spécialisés en entretien ménager et salubrité alimentaire. J’ai aussi le plaisir d’accompagner des entrepreneurs dans leur entreprise ou des gestionnaires d’édifices tout comme des chefs de l’entretien ménager. J’adore mon métier et j’ai un grand plaisir à voir ces gestionnaires oser créer.

© CF Salubrité 2021