Repenser l'hygiène et salubrité de nos édifices

En ce temps de pandémie, nous devons nous assurer que les standards d’hygiène et de salubrité de nos édifices soient rehaussés et maintenus. Personnellement, je ne crois pas que nous sommes prêts à une réouverture de nos édifices dans un court délai. Nous avons des étapes à franchir avant de penser d’ouvrir nos écoles et bâtiments municipaux.

L’air ambiant durant la période de Covid-19

Le virus de la Covid-19 reste vivant dans l’air ambiant pendant 3 heures. Alors, il sera important de s’assurer que les changements d’air soient suffisants. De plus, le taux d’humidité relative devra être maintenu entre 40 et 60% autant que possible. Il faudra éviter la formation de la condensation durant les périodes froides, car le virus de la covid-19 reste actif plus longtemps sur les surfaces humides.

Bien sûr, on ne pourra tolérer la présence d’employés ou visiteurs ayant des symptômes s’appropriant au covid-19.

L’encombrement des espaces

Libérer votre espace!

Libérer votre espace!

Vous seriez surpris de voir l’encombrement des bureaux et des espaces. Il n’est pas rare que les bureaux soient plein de papiers, post-it, plantes perdant ses feuilles, bibelots, etc. Plus il y a d’objets et de documents, plus l’entretien ménager est difficile. La collaboration de tous est requise pour que les préposés à l’entretien aient suffisamment de temps pour laver et désinfecter tous les espaces. Alors, dès les premiers jours de déconfinement, il faudra s’assurer de dégager les surfaces autant que possible.

Il faudra aussi être conscient que les concierges devront prioriser les tâches de lavage et de désinfection. Ceux-ci devront consacrer beaucoup plus de temps qu’à l’accoutumée à ces tâches.

Respecter 2 mètres de distance entre les personnes

Distance de 2 mètres entre les personnes

Distance de 2 mètres entre les personnes

Il faudra faciliter l’estimation des 2 mètres de distanciation sociale à respecter. Tout le monde ne prend pas conscience de ce que représente cette distance. Alors, il faudra :

  • Faire des corridors à sens unique;
  • Mettre des indications sur le sol pour indiquer où doivent se situer les personnes pour respecter le 2 mètres de distance entre les deux;
  • Nous devrons aussi diminuer le nombre de personnes dans un même espace. Que ce soit l’instauration de plusieurs dîners ou de permettre le télétravail, faire les réunions de façon virtuelle
  • Si cette règle n’est pas possible, il faudra trouver d’autres solutions, comme par exemple, l’installation de plexiglass
  • On pourrait enlever la porte principale des salles de bain pour diminuer les points de contacts à haut risque de contamination

Se conscientiser à l’hygiène

lavage des mains

lavage des mains

Il faudra nécessairement instaurer des mesures d’hygiène obligatoires autant pour les employés que les visiteurs. Cela peut se faire de différentes façons:  Affiches de conscientisation, installation de station de lavage de mains à plusieurs endroits:

  • Entrée-sortie de l’édifice, poste de garde;
  • Entrée du garage, des bureaux, de l’usine;
  • Vestiaires, toilettes, salle d’entraînement ou de musculation;
  • Cafétéria, cuisinettes, coin café;
  • L’usine;
  • À l’entretien des véhicules;
  • Avant d’entrée dans l’ascenseur;
  • Local de photocopie;
  • etc.

L’augmentation des coûts d’hygiène et salubrité de nos édifices

On n’y échappera pas, cela coûtera plus cher d’entretenir nos édifices. Il faudra augmenter les fréquences de lavage et de désinfection des points de contact à haut risque de contamination. La fréquence dépendra de la présence ou non de gens avec des symptômes, de la ventilation, de l’humidité, de l’achalandage, le nombre de dîners, etc. Chaque édifice est différent. Une évaluation sera nécessaire (CF Salubrité peut le faire pour vous, bien sûr)

Le soir, le lavage complet devra être refait, en plus des points de contacts à haut risque de contamination. Cela représente donc une augmentation du nombre d’heures d’entretien ménager des édifices.

La formation des employés

La plupart des concierges travaillant dans les villes et municipalités, édifices scolaires n’ont jamais reçu de vrai formation concernant les méthodes d’entretien. Et voyant qu’ils devront entretenir leurs édifices dans des conditions plus difficiles et exigeantes cela augmente leur niveau de stress. Ils se sentent avec la responsabilité entière de la présence ou non du Covid-19 dans leurs édifices. En réalité, c’est une question de collaboration de tous.

Donc, la formation leur permettra d’avoir des directives claires des méthodes de lavage et désinfection en temps de pandémie de la Covid-19Cependant, pour bien désinfecter, il faut avoir les bonnes techniques et méthodes de lavage. Il faudra aussi revoir le choix des produits, accessoires et équipements de lavage et désinfection. La dilution des produits incluant le Simdut 2015 m’apparaît aussi très important.

Par des démonstrations et pratiques des méthodes de lavage et désinfection, les employés maîtriseront ces techniques. Ne pensez pas qu’une personne faisant le ménage de sa maison est nécessairement un employé compétent en entretien ménager. Les édifices sont grands avec un achalandage, des revêtements et des conditions bien différentes de la maison.

L’organisation du travail et les techniques de lavage doivent être bien maitrisées pour que la désinfection soit efficace par la suite.

Le grand ménage

La période de grand ménage est à nos portes pour la plupart de nos édifices. Et pour une fois, on tient vraiment à ce que tout soit fait et bien exécuté. Cependant le grand ménage sera égal aux années antérieures si on ne prévoit pas les produits, accessoires et équipements de lavage adéquats. Et encore une fois, on devra prévoir la formation des employés pour que les tâches soient exécutés dans les règles de l’art.

On devra revoir les priorités. Je ne dis pas que les planchers ne sont pas importantes, mais le lavage et désinfection des surfaces touchées devront primer dans les prochains mois.

Prévenir les infections par la surveillance

Le contrôle de la qualité devra être fait fréquemment, sérieusement et dans tous les bâtiments. Voici un article à ce sujet. Sachez qu’il y a aussi des outils pouvant vous aider à faire un contrôle de la qualité avec des données exactes. Nous avons aussi une formation sur le sujet ou nous pourrons nous occuper de ce travail pour vous. Le contrôle de la qualité permet de vérifier la qualité du travail et d’ajuster le tir au besoin. Les visites se font généralement directement avec le ou les employés lors du contrôle de la qualité. Cette activité peut nous indiquer si la fréquence des tâches est suffisante ou non.

Ça va bien aller !

0
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© CF Salubrité 2020